Emission Radio


Émission bimensuelle visant la promotion de l’association Freeswap et différents courants de la musique électronique au sens large. C’est deux heure de musiques, d’interview d’artistes et d’organisateurs, de mix… Et ça se passe les 2ème et 4ème mercredi du mois de 22h à 00h sur les ondes de Radio Pays de Guéret



L’émission est animé par :

Romain : D’abord biberonné au rap de Marseille où il a grandi, Romain a vécu ses premiers émois électroniques lorsqu’il vivait à Berlin en 2013. La techno dark de la capitale allemande et la culture club underground lui ont ouvert les yeux sur cet art intemporel. Ses goûts se sont ensuite ouverts vers une techno plus musicale et une house festive. A son retour d’Allemagne, il a décidé d’ouvrir un blog sur les musiques électroniques avec ses amis du sud de la France. Techno Cadeau a vécu pendant quatre ans, il est en sommeil depuis 2019 mais la passion de Romain pour la musique électronique est toujours aussi vivace. Aujourd’hui, Romain se passionne pour de nombreux styles de la musique même si ses premières amours demeurent et qu’il prêche davantage vers la techno des années 90 à aujourd’hui. Piètre DJ, il aime quand même chiner de nouveaux sons aux sonorités larges et garde un oeil sur la culture club de France. Malgré son attrait pour une musique dure et puissante, son artiste préféré reste Rone, producteur français, qui joue une musique très onirique.

Alex / Auric : On pourrait croire au premier abord que Alex, dit Auric, n’écoute que du metal et autres sonorités appréciées des adorateurs de Satan, mais ses premières véritables découvertes musicale ont été du côté de la French Touch. C’est avec les incontournables Daft Punk et Justice, que son addiction pour la musique a commencé, l’emmenant peu à peu vers de nouveaux horizons. Après des années d’exploration dans le metal et le rock, Alex, dit Auric, est revenu à la source faisant de Romane Santarelli, Arnaud Rebotini, Klangphonics ou encore Röyksopp des références de ce qu’il aime dans la musique électronique. Mais on le rappelle, le garçon est féru de metal et autres musique extrême, c’est donc naturellement qu’il s’est tourné vers des artistes comme The Prodigy ou encore vers un style devenu son péché mignon : la synthwave, menée en France par Carpenter Brut et Perturbator. Que ça tape, que ça groove, qu’il y est de la mélodie douce et planante, des nappes sombres et envoûtantes aux aspects cinématographique ou bien que ça sonne industriel, vous pourrez être sur de voir Alex, dit Auric, se mouvoir comme un possédé, parce qu’au fond, la musique c’est un peu sa drogue.

Swan : Il y a toujours eu de la musique autour de Swan. Que cela soit par sa mère qui lui refilé des compilations techno, sa grand-mère férue de musique traditionnel jusqu’à son ex-beau-père percussionniste dans un groupe de salsa. C’est avec toute cette diversité qu’il grandi. A l’acquisition de sa première chaine hi-fi, il écoute des nuits entières des émissions radio nocturne et enregistre sur cassette les sons qu’il apprécie. Il y découvre Carl Cox, Robbie Rivera, Deadmau5, John Dahlback, Bob Sinclar…

Quelques années plus tard la chaine hi-fi laisse place à l’ordinateur familial et à soundcloud. Au fur et à mesure des découvertes qui semble sans fin, il se passionne un premier temps pour la house avec des artistes comme Gregor Salto, The Cube Guys ou encore Milk & Sugar ; les mélanges entre machines et instruments l’envoute.

Au lycée, un de ses voisin de dortoir lui fait découvrir Dubsidia – Kill Human, c’est ce qui signera son entrée dans des style plus agressif comme le Complextro, le Dubstep, la Dirty Dutch ou le Moombahton. Son casque laissera tourner des artistes comme Skrillex, Far Too Loud, Lazy Rich, Knife Party, DJ Chuckie…

Lassé par ce qu’écoute en boucle ses camarades, il décide, avec quelques amis de monter une association en Juin 2011 : Freeswap. Il a alors 16ans. L’association se donnera comme mission d’organiser des événements bienveillants visant à promouvoir des artistes locaux avec des sonorités différentes que ce que l’on trouve en boite.

En 2013 il est accueilli par Radio de Guéret où il proposera sa première émission mixée. Il rejoindra l’équipe de la radio associative de 2015 à 2021 en tant que salarié. Toutes les rencontres (festival, artistes, autres émissions) de la radio continueront de nourrir sa curiosité musicale.