• freeswap@hotmail.fr

Dream Nation Festival

Dream Nation Festival

Pour la troisième années consécutive, Freeswap se rend au Dream Nation Festival afin de couvrir la nuit et vous faire un retours sur ce gigantesque événement qui croise les publics électronique.

Unique en son genre, érudit et insolite, le DREAM NATION confirme cette année sa stature d’événement électronique incontournable de la rentrée avec près de 18 500 festivaliers attendus !

Depuis six ans, le Festival cultive sa différence, invitant des artistes emblématiques et rares dans un cadre industriel métamorphosé.

Sa spécificité : la fédération de toutes les chapelles électroniques – techno / électro, hardstyle / hardcore, dubstep / drum’n’bass, trance / progressive – le temps d’un week-end de jour et de nuit, au gré d’une RAVE bien éveillée.

Au-delà de ça programmation dantesque : Les Docks de Paris sont pour l’occasion revisités en satellites oniriques, intégralement scénographiés, avec des installations numériques, des projections, du mapping, des performeurs (échassiers, jongleurs, acrobates, danseurs… ). L’Opening sera orchestré par le collectif libertaire et vivace Possession aux Docks de Paris le vendredi avec une affiche coup de poing, résolument techno dans toutes ses conjugaisons. Et le Closing, en after du main event créera la transhumance à la Gare des Mines, voisine des Docks, avec une pléiade de collectifs très en vue dans le paysage Francilien et trois scènes techno/acid, trance et bass music en guise de point d’orgue.

Concernant le main event pour vous faire une idée :

  • DUBSTEP / DRUM’N’BASS : Downlink (as du RoboStep), 12th Planet (proche collaborateur de Skrillex soit dit en passant), Black Sun Empire (trio incisif et puissant), Dubloadz (précurseur du savage wonk), Delta Heavy (au show ingénieux et coloré), Figure (le spécialiste du drumstep), Spag Heddy, Megalodon, PhaseOne…

  • TRANCE : Infected Mushroom (classé 5 fois dans les 20 premiers du Top 100 de Dj Mag), Major7 (pilier de l’effervescente scène trance israélienne), Bliss, Morten Granau, Ritmo (faiseur de sons à charges émotionnelles), Mad Maxx…

  • HARDSTYLE / HARDCORE : Radical Redemption (maître incontesté du genre), Partyraiser (figure incontournable de la scène), Neophyte, BillX (parmi les meilleurs représentants de la scène hardtek / frenchcore), N-Vitral, Andy The Core, Lady Dammage, Rebelion, Malice, Tieum, Rob Gee …

  • TECHNO : Luke Slater aka Planetary Assault Systems (ténor de la techno anglaise), Johannes Heil, Shifted, Keith Carnal (doué d’une techno mentale et dansante), Zadig, etc…

La programmation complète et plus d’infos ICI

Swan Achard